Harcèlement scolaire

Votre enfant, votre ado se trouve peut-être en danger de mort : les parents sous-estiment trop souvent l'enfer et la dangerosité de ce que vit au quotidien leur enfant ou leur ado (dans son établissement scolaire, dans la rue, les transports, à la maison via les réseaux sociaux, etc.).

Dans le cas de harcèlement scolaire ou de toute autre forme d'intolérance dont votre enfant serait victime, je vous encourage notamment à alerter dans les plus brefs délais la direction de son établissement scolaire en prenant rdv avec le conseiller principal d'éducation, l'assistant.e social.e, les professeurs, les psychologues scolaires, les délégué.e.s de parents d'élèves, le cas échéant contactez le numéro vert « NON AU HARCÈLEMENT» : 3020.

Si les agissements malveillants perdurent sur huit à dix jours, n’hésitez pas à relancer votre interlocuteur, en précisant qu’une copie de votre courrier sera transmise à la / au DAESEN (directrice d’académie des services de l’Éducation nationale).

Dans les cas d'harcèlement grave (agression physique), portez immédiatement plainte au commissariat ou à la gendarmerie contre ses agresseurs présumés.

https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

N'hésitez pas à contacter l'association e-enfance

Le stress post traumatique découlant du harcèlement, comme de toute autre violence physique et/ou morale, est un trouble anxieux sévère apparaissant à la suite d’un ou plusieurs événements traumatiques qui ont éventuellement exposé, directement ou indirectement, la personne à la mort.

Un éventuel suivi psychologique, voire psychiatrique pourra vous être conseillé.

En parallèle ou en l'absence d'un tel suivi, la sophrologie, par ses exercices de respiration, de lâcher-prise, de gestion émotionnelle, de déconditionnement et de détente corporelle, permettra à votre enfant, à votre ado de lutter peu à peu contre son trouble post traumatique en contrebalançant ses émotions négatives que procurent sans cesse la récurrence des images traumatisantes (réappropriation de la réalité objective, pensées et actions positives) et en agissant notamment sur ses troubles cardiaques, digestifs, sur les tensions musculaires, mentales sur ses troubles du sommeil et sur ses blocages respiratoires, émotionnels, physiques.

L’objectif est de redonner confiance à votre enfant, à votre ado, en renouant les liens avec son mental et son corps (réappropriation du schéma corporel), en évacuant les pensées négatives qui l'assaillent et en mettant K.O. ses terreurs diurnes et/ou nocturnes, afin de l'aider à retrouver peu à peu un quotidien apaisé.

Je demeure à votre disposition pour nous en entretenir. N'hésitez pas à me contacter.